ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

Des symboles pour vivre un mystère

Décembre, paré des strass et paillettes de la fête commerciale, fait beaucoup de bruit. À son insu, il perpétue pourtant des traditions empreintes de l'esprit de l'Avent qui révèlent, si on en enlève le superflu, le sens profond de Noël.

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière » (Is 9, 1), entend­ons-nous la nuit de Noël. Pour éviter que le regard soit aveuglé par une trop grande lumière, les 4 bougies de la couronne de l'Avent, l'y habituent en douceur. Chaque dimanche, une nouvelle bougie est allumée : la veille du peuple chrétien se fait plus attentive, l'espérance de la venue du Sauveur grandit. Mais il ne suffit pas d'habituer les yeux, il faut encore habituer le cœur. La couronne, comme le sapin, est aussi symbole de renouveau : ses épines ne tombent jamais, signe d'immortalité. La crèche, avec ses santons de Provence qui embrassent toute l'humanité, du berger au Roi Mage, permet de s'imprégner du mystère de la Nativité. En contemplant la pauvreté de la mangeoire prête à accueillir l'enfant roi, le cœur se fait humble, petit, jusqu'à devenir une crèche où le Sauveur naîtra dans la sainte nuit de Noël.

 

Map paroisse

Contact paroisse

Contact Avent

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive