ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

Pourquoi ? Des questions qui commencent avec des pourquoi, nous en avons des dizaines ! Quand on a 3, 4 ans, c’est plutôt amusant : « Pourquoi l’eau ça mouille ? Pourquoi le feu ça brûle ? Et pourquoi les oiseaux ils volent ? Et pourquoi… Bon, c’est vrai, au bout d’un moment ça peut être fatiguant… Mais ça l’est encore plus quand à votre âge les questions devenant un peu plus importantes ne trouvent pas de réponses satisfaisantes. « Pourquoi ces problèmes dans ma famille, pourquoi ces craintes dans ma vie, ces doutes dans ma foi, pourquoi je n’arrive pas à vraiment aimer, à vraiment m’aimer ? Pourquoi encore tant de guerres ? Pourquoi cette crise politique ?

Face à l’homme aveugle de naissance, les apôtres eux-aussi s’interrogent. « Qui a péché, lui ou ses parents ? » ce qu’on pourrait traduire par « Pourquoi cet homme est-il aveugle ? » Jésus semble ne pas répondre. D’ailleurs il est extrêmement silencieux, comme il le sera lors de son procès. En fait, Jésus répond mais à une autre question. Il passe du pourquoi au pour quoi. « Ni lui ni ses parents ont péché mais c’était POUR QUE les œuvres de Dieu se manifestent en lui », comme pour nous dire : « Si dans la vie tu ne te poses pas de questions, c’est grave mais encore plus si tu te laisses enfermé par elles si elles te mènent à une impasse. Sauras-tu plutôt reconnaître dans cette impasse le mystère de la présence de Dieu ? »

Comme le disait si bien Paul Claudel, lui-même converti à 24 ans : « Dieu n’est pas venu expliquer la souffrance mais il est venu la remplir de sa présence ». Jusque sur la croix où le Christ porte auprès de Dieu les pourquoi de tous les temps. « Pourquoi m’as-tu abandonné ? » Aucune réponse, aucune explication de Dieu si ce n’est sa présence dans celle de son fils, et depuis dans chaque être blessé. Aucune réponse si ce n’est la Résurrection… Réponse inattendue qui ferme la voie du sombre fatalisme et qui ouvre la voie lumineuse d’une nouvelle vie sur laquelle Dieu lui-même nous précède !

C’est sur cette voie que vous êtes appelés chers catéchumènes à marcher, à la lumière du Christ, celle qui « a pour fruit tout ce qui est bonté, justice et vérité ». Laissez la se lever de plus en plus dans votre vie, laissez la éclairer vos obscurités, vos interrogations et même vos doutes, sans forcément attendre de lui toutes les réponses à vos pourquoi mais en accueillant de lui sa lumière qui vous permettra mystérieusement de toujours avancer en toute confiance même quand l’horizon semble fermé. Comme à ses amis, avant d’affronter lui-même l’épreuve de sa mort à travers laquelle il est arrivé à donner sa vie, Jésus veut vous redire ce soir ses paroles : « Je vous dis tout cela POUR QUE ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite ! »

A la question qui résument toutes les autres : « pourquoi le mal ? », certains répondent Dieu et affirment qu’il est temps de tuer Dieu. Et bien oui, il est temps de tuer Dieu, de tuer le faux Dieu qui ne nous rend pas vraiment humains, le Dieu de l’orgueil qui joue sur l’apparence et qui trompe le cœur, le Dieu de la jalousie et de la haine qui ne font que diviser, le dieu du péché qui coupe toute alliance avec Dieu, le Dieu qui juge et viole la dignité humaine.

Il est temps de laisser Dieu vivre en nous, Celui qui nous rend humbles et donc humains en nous façonnant toujours plus à son image et à sa ressemblance divine, Celui qui nous rend capable de consentir à notre réalité en accueillant en elle la lumière du Christ qui la transfigure.

N’est-il pas temps pour nous les chrétiens, qui sommes le Corps du Christ, de nous réveiller ? non pas pour assommer le monde de réponses toutes faites, mais pour simplement lui refléter le vrai visage de Dieu grâce à la lumière du Christ qui se pose sur nous ! Témoins d’une Présence qui éclaire, qui guérit, qui libère, qui « supporte tout, qui fait confiance en tout, qui espère tout, qui endure tout » (1 Co 13, 7)

O toi chrétien qui dors, réveille-toi ! Relève-toi d’entre les morts et le Christ t’illuminera, et le monde s’illuminera.

Amen

Père Arnaud Franc

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive