ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

Est-ce que tu as déjà remarqué que, dans le Nouveau Testament, il n’y a aucun endroit où on te dit clairement que Jésus est Dieu. Quand c’est dit, c’est toujours d’une façon un peu détournée. On arrive à le comprendre, c’est bien affirmé, mais jamais en une phrase claire et nette. Dans les premiers siècles de l’Église, cela vaudra de grandes controverses théologiques et encore aujourd’hui c’est une question pour certains lecteurs de la Bible : comment le Nouveau Testament dit-il que Jésus est Dieu ?

La Transfiguration en est un bon exemple. Dans ce récit, plusieurs éléments viennent te dire que Jésus est Dieu. Mais ce n’est pas dit directement. Pour comprendre, il faut se reporter au temps de Jésus, il faut essayer de retrouver l’ambiance religieuse du temps de Jésus. Après plusieurs siècles d’approfondissement de la révélation, le peuple hébreu a bien saisi qu’il n’y a qu’un seul Dieu. Au début ce n’est pas très clair, Dieu disait surtout « Ton Dieu, c’est moi. Ne t’occupes pas des dieux des autres, ne les adore pas. » Puis, au fur et à mesure qu’il révèle qui il est, quand on se rend mieux compte qu’il est comme nul autre, quand il révèle mieux sa transcendance, il peut aussi révéler qu’il est le seul Dieu. Les autres ne sont pas des dieux, seulement des idoles (et c’est pour cela qu’il est mauvais de les adorer).

Au temps de Jésus, cette foi est solidement établie en Israël : Dieu est connu comme unique et transcendant. Et maintenant, Dieu veut se faire connaître encore mieux et révéler la Trinité, révéler qu’il y a trois personnes divines, un Dieu unique en trois personnes. Si Jésus arrive en l’annonçant directement, cela risque d’être trop difficile à recevoir pour ces hommes. C’est pour cela qu’il ne le dit pas directement, mais il va plutôt le manifester par petites touches. Peu à peu, il se révèle, il révèle sa divinité.

Une des façons de le faire, c’est d’accomplir les œuvres de Dieu le Père pour montrer qu’ils font les mêmes actions parce qu’ils sont un seul Dieu. C’est ce que nous entendrons dans quelques semaines avec la guérison de l’aveugle-né (si tu permets que je te spoile l’évangile de dans deux semaines !).

Ou bien, une autre façon, c’est de le manifester comme dans la Transfiguration. Regarde ce que Jésus fait : il prend avec lui quelques disciples, les plus proches, ceux avec qui il pourra parler de nouveau de ce qu’ils vont voir. Pour eux, déjà, c’est une révélation difficile à recevoir, ils vont être saisis d’une grande crainte, alors imagine pour les gens qui sont moins proches. Et Jésus va leur révéler qui il est par des signes qui leur parlent. Peut-être que ces signes te parlent moins à toi : Il y a cet éclat céleste, cette lumière divine. « Le Seigneur est ma lumière et mon salut » dit le psaume que chantent si souvent les apôtres avec Jésus et cette lumière divine vient de Jésus lui-même.

Et puis, il y a Elie et Moïse qui parlent avec lui sur la montagne. Justement, Elie est le prophète qui a parlé avec Dieu sur la montagne de l’Horeb (tu te souviens, avec la tempête, l’orage et la voix d’un silence ténu). Et Moïse est celui qui a parlé avec Dieu sur le mont Sinaï. Si ces deux-là parlent avec Jésus sur la montagne, c’est qu’ils avaient déjà parlé avec le Verbe de Dieu jadis, c’était déjà lui comprennent alors les apôtres.

Et il y a cette voix du Père qui désigne Jésus non seulement comme le Fils, mais le Fils Bien aimé en qui se trouve tout l’amour du Père. C’est un Fils égal au Père, il est Dieu comme le Père est Dieu. Tout cela c’est bien joli, mais qu’est-ce que ça change dans ma vie ?

Tu peux retenir quelques petits points : - Dans l’évangélisation, il ne s’agit pas uniquement de parler de Dieu, de dérouler de beaux raisonnements, mais il faut surtout manifester Dieu ; laisser Dieu se manifester : des paroles seules ne suffisent pas. - Pour bien connaître Dieu, pour le laisser nous enseigner qui il est, pour le laisser se manifester à nous, il est bon de partir à l’écart de la vie quotidienne, avec Jésus et quelques autres amis de Jésus… par exemple en venant au pèlerinage Exode 31 pour les Rameaux ! - La Révélation de Dieu grandit par étapes. Il s’agit de ne pas s’arrêter en route, de ne pas se dire à un moment : « Oui, je connais bien Dieu, je sais qui il est, je suis satisfait »… parce que Dieu veut sans doute te faire découvrir encore plein de choses sur lui. - Et puis, au début, Jésus se révèle souvent dans la lumière, dans un éclat particulier et, dès que tu l’as reconnu, un peu comme à Emmaüs, comme au mont Thabor, tout cela disparait parce que c’était suffisant. Ensuite, tu peux continues ta vie spirituelle en t’appuyant sur la certitude de cet instant. Cet instant de grâce n’est pas forcément à rechercher de nouveau. La mémoire est une grande qualité du chrétien. Souviens-toi de ce que Dieu a fait dans ta vie.

Amen

fr. Timothée Lagabrielle op

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive