ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

Tu rêves de devenir quoi quand tu seras grand ? C’est quoi ton ambition ? J’imagine que tu as passé l’âge où tu hésitais comme tous les autres entre policier ou pompier ; ou que tu ne rêves plus autant de devenir princesse. Mais alors, quelle est ton ambition maintenant ?

Dieu, lui aussi, a des projets pour toi, il veut que tu deviennes un pigeonnier et une bergerie. Oui, c’est un peu spécial comme projet de carrière, ce n’est pas forcément ce à quoi tu pensais. Mais si tu reprends les choses pas à pas, tu vas voir que ça se tient.

Dieu te propose d’être un pigeonnier – attention, il ne s’agit pas d’être un pigeon ! – ou, c’est la même chose, mais c’est peut-être plus doux à entendre, il te propose d’être un colombier en faisant résider en toi l’Esprit Saint qui descend comme une colombe. Ce n’est pas rien comme vocation, ce n’est pas une façon de te rabaisser ; regarde : Jésus lui-même ne l’a pas dédaignée et quand Jean l’a baptisé, Jean a vu l’Esprit descendre sur Jésus et demeurer.

En toi aussi l’Esprit Saint veut résider, un peu comme il a résidé en Jésus. Cet Esprit Saint, tu l’as reçu au baptême, mais c’était comme un germe. On pourrait dire que le baptême a fait de toi un pigeonnier sommaire, juste ce qu’il faut, le minimum vital. Mais dans notre vie avec Dieu, le minimum syndical, ce n’est pas satisfaisant. Les options supplémentaires comptent beaucoup. Dieu n’est pas mesquin et il veut une surabondance de grâce. Dieu veut que tu sois un pigeonnier grand confort, avec toutes les options, et ça, c’est par la confirmation que tu as commencé à le devenir. La confirmation qui vient parfaire ce que tu as reçu au baptême.

Connaître la volonté de Dieu n’est pas forcément évident, on ne sait pas toujours ce que Dieu veut, mais il y a une chose dont je peux t’assurer : c’est que Dieu veut pour toi le baptême et la confirmation. S’il te manque l’une ou les deux, viens donc en parler à la fin de la messe avec ton curé.

Cela est nécessaire, mais cela n’est pas suffisant. Parce que le baptême et la confirmation, ne sont qu’un début et ils appellent un achèvement. L’achèvement, tu le trouveras – entre autres – en devenant une bergerie. Et tu deviendras une bergerie en accueillant en toi l’Agneau de Dieu. Cet Agneau, tu le sais, c’est Jésus Christ. Jean le Baptiste montrait Jésus en disant : « Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ». Et cette phrase tu l’as entendue combien de fois ? Des centaines ! À chaque messe, avant la communion, le prêtre te présente l’hostie consacrée et te dit : "Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde". Tu deviens une bergerie quand, à la communion, tu accueilles en toi Jésus l’Agneau de Dieu. Et c’est ce que Jésus veut : l’Agneau te parle (c’est une prosopopée) et il te dit, comme il l’a dit à Zachée jadis : "Je veux demeurer chez toi".

Le baptême et la confirmation sont là pour te préparer à recevoir Jésus dans l’eucharistie. Ils font en sorte que tu sois une bergerie décente pour l’accueillir, notamment en te purifiant des péchés et en te faisant resplendir de l’éclat de l’Esprit Saint. Parce qu’accueillir Jésus ce n’est pas rien, cela demande de lui laisser de la place dans sa vie. Tu ne peux pas le recevoir si ta vie est encombrée par les soucis, les préoccupations, les désirs parasites qui viennent de tes péchés.

Et c’est pour cela que l’eucharistie va avec la confession et ces deux sacrements se complètent. Pour te préparer à recevoir Jésus, si le péché a mis ta vie sens dessus-dessous et que certaines choses ont pris plus d’importance que Dieu, il y a la confession.

Si ta dernière confession date de trop longtemps, ou si un péché important t’a coupé de Dieu depuis ta dernière confession, tu viens dans la procession de communion avec les bras croisés sur la poitrine pour montrer que tu désir communier même si tu ne le peux pas encore, c’est bien, mais, tu sais, ce n’est pas encore suffisant. Parce que ce n’est pas anodin comme question : l’accueil de Dieu donne la mesure de réussite de ta vie. Dieu veut que tu puisses l’accueillir. C’est pour cela que chaque dimanche soir avant la messe à la Daurade il y a des prêtres pour confesser, parce que chaque dimanche l’Agneau veut te prendre comme bergerie (et même tous les jours, si tu peux). Ou bien tu peux trouver à te confesser dans d’autres endroits…

En tout cas, comme pigeonnier tout confort ou comme bergerie resplendissante, Dieu l’Esprit Saint et Dieu le Fils veulent habiter chez toi. Je te souhaite de les avoir comme colocs jusqu’à la fin de ta vie.

fr. Timothée Lagabrielle op

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive