ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

Quand on demande à des chrétiens « qu'est ce qui est au cœur de ta foi ? », je pense que beaucoup répondraient en trois mots, sans doute les plus connus de la Bible : « Dieu est amour ». En disant cela, nous ne sommes pas loin de la vérité. Mais à une seule condition en disant et en montrant ce que Saint Paul décrit à Corinthe aux premiers chrétiens.
L'amour dont il parle n'est pas forcément celui dont nous faisons l'expérience, aussi belle et profonde soit-elle mais avouons-le expérience toujours complexe et si fragile, si limitée et si vulnérable. En grec, il y a plusieurs mots pour parler de l'amour. Paul utilise ici le mot agapé. Comment pouvons-nous le traduire ?

Et bien en remplaçant dans sa lettre le mot « amour » par « Dieu », nous verrons quel est son amour. « Dieu prend patience, Dieu rend service, Dieu ne jalouse pas, Dieu ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil, Dieu espère tout, Dieu endure tout »...

Si Paul lève le voile sur l'amour de Dieu, c'est pour montrer la voie supérieure à toutes les autres, non pas pour signifier qu'elle est trop haute et donc inaccessible aux hommes, même s'il faut reconnaître que nous sommes souvent loin d'être au même niveau. N'est-il pas difficile de tout endurer, de tout supporter, de faire confiance en tout, de ne pas s'emporter ou de ne pas chercher son propre intérêt ?
Humainement, c'est impossible. Mais pour Dieu, tout est possible ! Loin de rester fermé en lui-même et de garder son amour pour lui, il vient à nous pour être avec nous et nous donner son amour !
Ce qui s'est passé hier pour le prophète Jérémie peut se faire aujourd'hui pour chacun de nous ! Entendre Dieu nous dire « Je suis avec toi » et découvrir que Dieu est avec nous avant même que nous soyons avec lui, découvrir que Dieu nous connaît avant même que nous naissions.
Si Dieu est avec nous, alors nous pouvons croire que son amour est avec nous, nous pouvons croire qu'en nous son amour rend service, prend patience, endure tout.... « Car l'amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm5). Faisons cet exercice chacun avec notre prénom « Avec Dieu, moi Arnaud je rends service, je prends patience, je ne cherche pas mon intérêt, je trouve ma joie dans ce qui est vrai »...
Faire cet exercice nous entraînera à faire l'expérience de l'amour et donc de Dieu, de manière très concrète ! C'est à ce moment-là que notre vie pourra commencer à changer...

A la fin de la messe, « sacrement de l'amour » comme aimait à le dire Saint Thomas d'Aquin, le patron des étudiants dont c'était la fête jeudi, on va vivre un after ! Peut-être pas comme tu en as l'habitude.
Ce sera un temps où tu pourras voir ce qui est vraiment au cœur de la foi chrétienne, tu pourras réellement sentir battre le cœur de Dieu dans le corps de l'Eglise.
Après la messe, en partant de la messe, notre foi nous pousse à continuer à prier Dieu, à le louer. Voilà pourquoi nous irons dans le chœur derrière pour continuer à rendre grâce par la musique et par le chant. En même temps, tout autour ici, tous les groupes d'étudiants catholiques qui sont à Toulouse seront là pour t'attendre, pour discuter avec toi et pour te proposer ce qu'ils font, comment de manière très concrète ils mettent en pratique ce qu'ils célèbrent ici à chaque messe pour chercher à vivre en cohérence avec ce qu'ils vivent, ce qu'ils croient et ce à quoi ils aspirent, que ce soit dans la formation, en philosophie ou en théologie, que ce soit dans des groupes de réflexions autour de la Bible ou de questions de société, que ce soit dans le chant ou dans le sport, que ce soit dans les actions au service des plus petits et des plus pauvres, pour la paix et l'écologie, ou bien que ce soit dans les groupes d'aumônerie de ta fac ou de ton école.

Peut-être te dis-tu au fond de toi : « Tout ça, c'est bon, je connais » ou alors « Tout ça c'est bon mais pas pour moi, je suis tellement loin de la foi » et bien fais attention de ne pas être comme les gens de Nazareth qui disaient de Jésus « Lui on le connaît, c'est le fils de Joseph » et qui du coup se sont enfermés sur eux-mêmes, fais attention car le Christ vient justement révéler que Dieu ne s'adresse pas seulement aux croyants mais aussi à ceux qui ne le sont pas.

Aujourd'hui, Dieu vient à toi, à travers chacun de ses groupes, pour être avec toi mais toi seras tu avec lui ? Nous sommes à la mi-année. Rien n'est perdu. Continueras-tu à être comme une feuille balayée par le vent ou alors consentiras-tu à t'enraciner en Dieu, en son amour ? Amen

Père Arnaud Franc

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive