ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

"Aimer c'est ce qu'il y a de plus beau, aimer c'est voler plus haut et toucher les ailes des oiseaux, aimer...."
Alors je reprends: aimer c'est voler plus haut et toucher les ailes des oiseaux, ah ouais c'est ça aimer ?


Mais c'est désespérant de niaiserie et non seulement c'est niais mais c'est grave, c'est grave parce que toi tu rêves d'aimer et on ne te donne que ces mièvreries comme nourriture et tu crèves la bouches ouverte, à écouter des chansons débiles, à regarder des film romantiques à l'eau de rose (mais l'amour c'est pas de l'eau de rose c'est du sang, l'amour c'est pas de la guimauve c'est du feu mon gars). Et tu finis par y croire, tu finis par croire que l'amour c'est de la poésie ou des sentiments, du coup quand tu sens que ton petit cœur bat pour Juliette, tu finis par croire que c'est ça aimer et quand ton cœur ne bat plus, quand tu ne ressens plus rien et ben tu chiales et tu te ramasses, mais l'amour c'est pas ça, juste un sentiment.
On n'a pas le droit de te mentir sur l'amour car c'est ce pour quoi tu es fait, c'est ce pour quoi tout homme est fait: aimer, tous tes potes ne rêvent que de ça, d'être aimer et d'aimer. Ceux d'entre vous à qui cet amour manque le savent cruellement et Dieu le sait lui qui est l'amour, lui qui a envoyé son fils pour nous aimer et pour nous apprendre à aimer.
"Comme le père m'a aimé moi aussi je vous ai aimé, mon commandement le voici: aimez-vous les uns les autres."
Alors oui, tu as droit à la vérité sur l'amour, tu as droit à une nourriture d'Homme et pas à cette guimauve sirupeuse, à ces gamineries pour collégiennes et la vérité elle n'est pas dans Gala ou dans Closer, la vérité elle est dans l'Evangile, la vérité c'est Jésus Christ.
Ne crois pas ceux qui te disent qu'aimer c'est prendre et jeter, qu'aimer c'est essayer un soir, qu'aimer c'est un jeu, qu'aimer c'est un exploit pornographique... Ils te mentent et ils veulent ta mort, ils veulent que tu vives une vie pourrie, ils veulent détruire ce qu'il y a de plus beau en toi: ta capacité à aimer, le fond de ta vie. Ne laisse pas ces marchands de mort agir, fuis-les, fais les taire.
Car Aimer ce n'est pas un jeu;
Aimer ce n'est pas essayer;
Aimer ce n'est pas prendre et jeter.

Mais alors c'est quoi aimer ? Aimer c'est donner, c'est se donner, "il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime".
Mais mon père justement nous on s'aime et du coup parce qu'on s'aime on peut se donner l'un à l'autre, on peut faire l'amour ? Bien entendu que si vous vous aimez vous pouvez faire l'amour ! Mais est ce que vous êtes sûr de vous aimer ? "Ben oui ça fait deux ans qu'on est ensemble, c'est sérieux, on parle même de fiançailles, alors vous imaginez bien qu'on s'aime et qu'on a qu'une envie c'est de faire l'amour. Mais l'église nous brime, elle veut pas, elle veut nous donner mauvaise conscience."
Donc vous faites l'amour là ce soir, mais bien sûr, parce que vous n'êtes pas mariés et que vous êtes responsables vous mettez une capote ou bien tu prends la pilule, ben oui parce que ce serait quand même pas très raisonnable d'avoir un enfant aujourd'hui hein ? On a beau s'aimer comme des fous on serait un peu dans la merde. Ok donc tu me dis que tu veux te donner, que tu veux donner ta vie, mais que tu ne veux pas donner la vie. C'est donc le signe que tu ne veux pas donner ta vie concrètement. Cette capote, cette pilule c'est le signe que tu n'es pas prêt, tu n'es pas prêt à assumer la conséquence de tes actes. Est ce que tu peux t'engager, est ce que tu es prêt à te marier avec quelqu'un qui assume pas ses actes ? Eh oui parce que c'est ça le mariage, le jour de ton mariage tu diras à ton épouse, "je me donne à toi et je te reçois" et joignant l'acte à la parole tu te donneras à elle. Tu vois le mariage c'est pas la permission de faire l'amour, une espèce de régularisation, de permis. L'Eglise ne te permet rien et ne t'interdit rien, elle te veut libre et responsable. Et justement, le mariage c'est le don libre et responsable de l'un à l'autre, c'est que vous êtes prêts, c'est que vous êtes murs pour vous donner. Alors bien sûr aujourd'hui on te dit que si t'as pas trente ans, un boulot stable, une carrière bien lancée, le prêt de la maison remboursé, un épagneul breton dans le jardin et une Rolex au poignet c'est pas vraiment raisonnable de te marier.
Allez ! N'écoute pas les rentiers et les carriéristes, un peu d'audace, si tu veux être raisonnable, ne soit pas catholique, si tu veux être raisonnable ne soit pas un disciples de celui qui est mort sur la croix, c'est pas raisonnable du tout ça, mourir sur une croix: donner sa vie par amour.
Alors bien sûr te donner ça te demandera des sacrifices, mais on s'en fout, on veut pas le confort, on veut l'amour, on veut pas une vie peinard on veut la joie d'accueillir des enfants et d'en accueillir généreusement.
On veut pas d'une vie bourgeoise et rangée on veut la folle aventure d'une vie chrétienne.
On veut pas être sage, on veut être saint.

Alors soit généreux et apprend cette générosité dés aujourd'hui parce que demain tu auras d'autres combats à mener, demandez autour de vous aux époux catholiques.
Soit généreux, ne te stérilise pas à grand coup de préservatif ou de pilules, soit fécond aujourd'hui, mais pas en faisant des enfants, (ça ça viendra en son temps.). Sois fécond en te donnant comme étudiant, en te donnant dans tes études, en te donnant dans le service, en te donnant dans l'attention aux plus pauvres, en donnant de ton temps. Tiens regarde ta semaine, regarde ton emploi du temps, combien de temps est ce que tu as donné à ton prochain cette semaine, si tu as passé plus de temps à glandouiller sur ton ordinateur, dans les bistrots ou dans ton lit qu'au service généreux de ton prochain alors tu es en voie de stérilisation. Réagis, soit généreux, apprends dés aujourd'hui à te donner, à donner ta vie en donnant de ton temps.

Et pour ce qui est des relations entre vous, entre un gars et une fille, (parce qu'avouez-le, la difficulté elle est là), cultivez l'amitié entre vous, "je vous appelle mes amis": l'amitié c'est un trésor précieux où justement tu ne donnes pas tout, tout de suite, où tu avances prudemment, patiemment, tranquillement, chastement, où tu construis, où vous vous découvrez l'un l'autre. On commence d'abord par une amitié, on apprend à se connaître: est il fiable ? Qu'avons nous en commun? Et cette amitié pourra grandir, s'approfondir, se transformer.

Un conseil, pour préserver ta liberté, soit discret, dans cet amour, soit pudique, il ne concerne que toi et elle, gardez secret ce qui concerne l'intime de votre cœur, tu n'as pas à en parler à tout le monde, garde-le secret pour le laisser mûrir. Et puis entre vous, entre amis taisez-vous, n'allez pas vous intéresserez à ce qui ne vous regarde pas, oui tu sais ces conversations venimeuses:
"t'as vu Juliette et Raoul "
"ouais je les ai grave calculé"
Si vous êtes des amis, de vrais amis taisez-vous, faites taire cette curiosité malsaine, laissez l'amour grandir, respectez cette intimité.

Aimer l'autre c'est ne pas le voir comme une proie, c'est chercher son bien avant de chercher le tien, bien sûr que c'est exigeant, exigeant et beau, exigeant et c'est ce qui te fera grandir.

Et tu découvriras que parmi ces amitiés il en est une dont tu auras cherché le bien et dont tu seras le bien, et vous vous choisirez, et vous vous aimerez, et vous vous donnerez et votre joie sera immense, et cet amour sera entre vous et pour le monde le signe de l'amour de Dieu et de cet amour naîtront des enfants et cet amour ne cessera de grandir jusqu'à votre dernier jour, car c'est dans la nature de l'amour de grandir, d'être libre, d'être fidèle, d'être fécond.

Seigneur Jésus c'est comme cela que je veux aimer.
Seigneur Jésus c'est comme toi que je veux aimer.
Apprends moi à aimer, à aimer vraiment.
Apprends moi à me donner.
Apprends moi à donner ma vie par amour,
Pour que demain je donne la vie.

Abbé d'Artigue

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive