ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

"Les foules, venons-nous d'entendre frères et soeurs, d'un seul coeur s'attachaient à ce que disait Philippe". Nous sommes nombreux ce soir dans cette assemblé et notre coeur s'est ouvert pour entendre la parole de DIeu et nous nous attachons à cette parole de vie. Tous entendaient parler des signes qu'il accomplissait et même ils les voyaient. Signes. Vous savez que tout l'Evangile de Saint Jean, spécialement sa pemière partie, est jalonné par des signes que fait Jésus.

Le premier étant celui de Cana en Galilée où Jésus sous l'influence de sa mère a changé l'eau en vin, prélude du changement du vin en son propre sang, annonce de ce signe au coeur duquel nous allons entrer dans cette eucharistie. Et à la fin de l'Evangile selon Saint Jean tout ce qui a été écrit dans ce Livre l'a été, signe, en particulier pour que vous croyez que Jésus est le Messie le fils de Dieu et qu'en lui vous ayez la vie éternelle.

Et aujourd'hui frères et soeurs outre ce signe central dans lequel nous nous inserons au cours de cette messe, il y a un signe nouveau, un signe autre dans le sacrement de la confirmation, et le signe de ce Saint Chrème qui va impregner le front de ces baptisés qui sont au devant de notre assemblé, et qui signifie, symbolise et réalise cette imprégnation de l'Esprit Saint dans la vie de ces jeunes. Et tout à l'heure dans la prière sur les offrandes, nous demanderons au Seigneur de mieux correspondre au sacrement de son Amour, que nous sachions lire ces signes et pas seulement comme on le dit parfois "ne regarder que le doigt du sage qui montre la Lune". Ne nous arrêtons pas au doigt, mais par le signe, passons au signifié, et ce signifié dont parle tout l'Evangile selon Saint Jean, c'est cet Amour qui est allé jusqu'au bout pour chacun d'entre nous. Et vous avez chèrs jeunes dans vos vies des signes qui transparaissent dans certaines de vos lettres.

Des signes vous avez eu donc, et d'ordre divers, et vous avez cherché au travers de diverses religions parfois. Et je le lis, dans une de vos lettres où beaucoup de religions reviennent sur le devant de la scène: "Je pense qu'il important d'affirmer la notre avec plus de conviction." N'est-ce pas ce que fait en ce moment le Pape Francois à Bethléem et à Jérusalem où il rencontre le patriarche Bartholomé Ier, où il a rencontré des juifs, des musulmans ? Et nous ne pouvons qu'être marqué, meurti par ce qui c'est passé à Bruxelles, par cet assassinat de trois juifs et d'un français et des blessés. Nous revivons l'horreur de ce que nous avons vécu à Toulouse il y a deux ans. Les religions sont faites pour relier les Hommes à Dieu, elles ne sont pas faites pour opposer les Hommes les uns aux autres, et c'est bien ce que nous voulons faire à Toulouse aussi où nous cultivons nos relations avec les communautés juives et musulmanes. Nous avançons dans ce dialogue.

Vous avez eu l'occasion, chèrs jeunes, pour l'un d'entre vous en particulier, de vous poser des questions sur la religion à laquelle vous vouliez adhérer, et peu à peu des évidences se sont faites dans votre coeur grace à l'Esprit Saint. " J'attends que l'Esprit Saint façonne mon âme et mon etre" écrit l'un d'entre vous, pour "que j'agisse toujours selon la volonté du Père et que j'apprenne chaque jour à l'aimer d'avantage. Malgré les chutes, les doutes, j'espère que l'Esprit Saint me ramenera toujours vers ce Père de tendresse et de miséricorde, vers sa lumière et son salut". Dans vos divers engagements, c'est une autre lettre qui me le dit, "j'ai fait l'expérience de l'Esprit Saint", voyez il ne faut pas attendre la confirmation pour avoir une expérience de l'Esprit Saint. Dès le bapteme nous avons déjà cette présence de l'Esprit Saint, mais la confirmation nous apporte un complément nécessaire pour la croissance de l'Esprit dans la vie.

"J'ai mis du temps à comprendre que l'amour humain lui-même vient du Seigneur et cet amour venu du Seigneur qui passe par une autre personne est si grand, si impalpable et cet amour est la source de tout". L'amour, c'est bien ce que nous venous d'entendre dans l'Evangile de ce jour. Et le Seigneur commence par dire "si vous m'aimez" et "celui qui a reçu mes commandements, qui est fidèle, c'est celui là qui m'aime, et celui qui m'aime sera aimé de mon Père et moi aussi je l'aimerai". Nous sommes au coeur du mystère de l'Evangile. Je suis face à cette révélation d'amour " comme tombée amoureuse" puis-je lire encore, "ma foi dans la personne du Christ, ne cesse de grandir, j'ai vu ma vie se transformer, mon coeur s'apaiser, mon regard changer depuis que je l'ai accepté et que l'Esprit Saint me permette de faire rayonner la joie que Jésus a apporté dans ma vie. En particulier la découverte de la messe dominicale, moment de receuillement et satisfaction difficilement définissable."

 "A Rio", puis-je lire encore, "j'ai vu que la messe est un moment de joie, et qu'elle peut etre très dynamique et très jeune." Voici des signes qui me permettent d'espérer avancer ensemble sur les chemins de l'évangélisation. Encore un mot, "j'ai été invité à une soirée de confirmant, soirée faite de prières et tout d'un coup, comme une vague, Jésus m'a submergé, envahi et j'ai su que tout était vrai ! J'ai su que tout était vrai, qu'il était vraiment présent, qu'il m'aimait, et qu'il n'attendait que mon retour au sein de son Eglise. Et plus j'avance et plus je prends conscience que notre Eglie est diverse et belle, au-delà des préjugés." Il y en a qui déforme l'image de l'Eglise, mais on perçoit toujours qu'elle est "diverse et belle". "Le Christ s'est donné pour nous, son amour transparait de toutes part dans son Eglise, et je ne veux pas laisser ces dons merveilleux prendre la poussière."

Frères et soeurs, gardons dans notre coeurs ce que ces jeunes reconnaissent au moment où ils me demande le sacrement de la confirmation. Comme un de ces jeunes me l'a écrit, "gardons aussi l'amour de Dieu qui nous engage à l'amour de l'autre et au pardon". Tout sacrement comme celui de la confirmation aujoudrd'hui conduit à l'amour de Dieu et de son prochain. 

 

Monseigneur Le Gall

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive