ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

C'est quoi la messe pour toi: "ben c'est une heure obligatoire dans la semaine où tu es sûr de t'emmerder, c'est même l'heure la plus chiante de la semaine" me disait un jeune garçon de l'aumônerie.

Oui, c'est un peu comme ça que j'ai vécu la messe de 13 à 17 ans.. Bon mis à part les saints parmi vous (et il y en a peut être quelques uns), avouez que c'est un peu votre cas aussi, sincèrement, est ce qu'il y en a qui sautaient de joie à l'idée d'aller à la messe le dimanche plutôt que de rester au pieu tranquille ou de regarder télé foot ?
Et pourtant tu es là ce soir. Alors qu'est ce qui s'est passé ? Pourquoi est ce que tu es là ce soir ? En plus ce soir c'est même pas obligatoire, et puis ce soir tu n'as plus tes parents pour t'obliger. Tu veux dire que tu vas toi-même à la messe, comme ça juste pour t'emmerder, tout seul, sans que personne ne te force, mais t'es malade !!
C'est vrai ça, qu'est ce qui te motive à venir à la messe, qu'est ce qui te pousse ? J'aimerais bien te laisser quelques minutes pour que tu te poses la question, pourquoi tu es venu à la messe ce soir ?
Qu'est ce que tu fous là, dans cette église, alors que tu pourrais siroter une bière peinard au soleil couchant sur la Garonne, ou mieux encore, tu pourrais réviser tes partiels qui arrivent dangereusement, alors qu'est ce que tu fais là ?
Silence 1 minute

Je voudrais te donner trois raisons d'être là, trois raisons qui ont fait qu'il y a dix ans j'ai donné ma vie au Christ qui m'appelait, je lui ai donné ma vie et il me donne ce soir de célébrer cette messe pour vous.
Je viens à la messe parce que j'aime le Christ, et que c'est là que je le rencontre. Alors bien sûr que je peux aussi le rencontrer quand je lis sa Parole, bien sûr que je le rencontre aussi dans les pauvres, ou dans mes frères, mais là, à la messe je le rencontre en personne: "ceci est mon corps", c'est son corps, c'est pas du flan. C'est lui, réellement lui, c'est le Christ caché sous l'apparence du pain, c'est Dieu qui se donne. C'est pas rien quand même, Dieu, le Dieu tout puissant qui vient s'abaisser jusqu'à toi, c'est dire si tu as de l'importance pour lui. Tu as du mal à le croire ? Je te le concède, ça dépasse un peu l'entendement, mais parfois il est bon de ne pas vouloir tout enfermer dans un raisonnement bien carré, il ne faut pas vouloir tout maîtriser, parfois il est bon de faire confiance à Jésus qui te dit "ceci est mon corps" est ce que tu me crois ?
Et je sais que ma vie ne vaut que si je mets le Christ au cœur, c'est pour ça que je viens à la messe parce que dans ta vie de dingue (et ça va pas aller en s'améliorant, ça risque même d'aller en empirant) dans ta vie où tout va trop vite, où tu fonces sans jamais respirer, sans jamais te poser, dans ta vie qui risque de devenir une vie sans but (par exemple: tu sais où te mène tes études ?), le Seigneur te le dit: "le but c'est moi, alors arrête-toi, (c'est une mesure de salubrité spirituelle) pose-toi avec moi, auprès de moi, pose-toi et reprends souffle, reprends des forces au minimum une fois par semaine, le dimanche". Mais pourquoi ne pas te poser plus souvent pour retrouver le Christ, pour le mettre concrètement au cœur de ta vie, pas juste en parole, mais en acte.
Rencontrer le Christ mais pourquoi ? Pour qu'il t'enseigne à servir.

Et c'est la deuxième raison: c'est le tablier que j'enfilerai dans quelques instant: je veux servir, je n'envisage pas ma vie autrement qu'en servant. Mais il y a trop de voix qui te disent: non, penses d'abord à toi, il faut te battre pour être le premier, il faut te battre quitte à en écraser quelques uns, il faut te servir de ton réseau, il faut te servir des autres.... Non il ne faut pas te servir, il faut servir, écoute la voix du Maître et Seigneur, écoute la voix de celui qui se met au pieds de ses disciples pour les servir "C'est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j'ai fait pour vous. ». Ta vie ne vaut que si tu l'envisages comme un service (et si le Seigneur t'appelle au plus haut service, s'il t'appelle à être prêtre, n'aie pas peur, dis-lui oui).

Mais il y a une troisième raison pour laquelle je viens à la messe: "ceci est mon corps livré pour vous", livré pour vous, donné pour toi.
Je ne sais pas si tu seras prêtre pour donner le pain de vie, je ne sais pas si tu seras religieux pour donner le témoignage d'une vie évangélique. Je ne sais pas si tu seras père ou mère pour donner la vie mais je sais que la vie nous est donnée pour que nous la donnions, pour que nous nous donnions.
Et c'est ce que le Christ te redit ce soir: "ceci est mon corps donné pour toi".
Il n'y a qu'un seul mouvement en Dieu: c'est le don. Le père qui donne son fils, Le fils qui donne sa vie pour toi sur la croix. Il anticipe sacrementellement ce don aujourd'hui en donnant son corps et son sang, et il le réitère à chaque messe: il se donne, Il donnera son esprit à ses disciples à la Pentecôte.
Et toi tu reçois le Christ, tu reçois Dieu, tu tends tes mains vides, tes mains avides, tu le reçois qui se donne. Tu ne le reçois pas pour le garder, sinon tu va t'empâter, tu vas engraisser et tu sais qu'on peut engraisser spirituellement, c'est du mauvais gras celui-là. À trop recevoir le Christ sans jamais donner on finit par mourir gras et repu, tu pourrais te retrouver sur un banc d'Eglise dans 40 ans, ce même banc d'Eglise sans t'être jamais donné, l'horreur, prends-y garde ! Apprends dès ce soir du Christ qui se donne, apprends à te donner, n'attends pas, fais lui cette prière: "Seigneur garde-moi de me garder, donne moi de me donner". Alors reçois-le bien sûr, reçois-le souvent, reçois-le qui se donne et donne-toi.

Ce soir tu viens à la messe et tu y reviendras demain et comme ça jusqu'au bout car au fond de toi tu sais
Qu'Il n'est de vie qu'avec le Christ
Qu'Il n'est de joie que de servir
Qu'Il n'est de but que de donner, de se donner
Comme lui.

Abbé d'Artigue

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive