ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

Avec la fête du baptême du Christ s'achève le Temps de Noël. Demain ce sera le début du temps ordinaire. C'est le moment de ranger la crèche, les décorations, de finir les chocolats, les galettes... s'il en reste encore !

 

Tous ces signes peuvent sembler anodins, mais ils révèlent la manière dont nous habitons le temps. Ce temps qui passe si vite, qu'on se demande parfois où il est passé. Surtout en période de partiels, on se rend compte que le semestre est déjà terminé et on regarde tout ce qu'on n'a pas fait, faute de temps.
C'est Dieu qui a créé le temps : "il y eut un soir, il y eut un matin, ce fut le premier jour". Il y a le rythme des jours, l'alternance des saisons, les années qui s'ajoutent. C'est un cadre dans lequel nos vies s'inscrivent. D'un point de vue objectif, il n'y a rien de plus régulier que le temps : une minute, c'est toujours 60 seconde. Mais d'un point de vue subjectif, rien de plus différent que le temps d'arriver en cours qui est toujours trop court et le temps pendant les cours qui est bien souvent trop long. Parce que le temps est le nôtre.
C'est la réalité dans laquelle Dieu nous rejoint. C'est dans le temps que Dieu fait Alliance avec son serviteur, qu'il l'appelle selon la justice, qu'il le prend par la main.
C'est aussi dans le temps que nous pouvons répondre à cet appel. Le temps c'est donc un cadeau de Dieu pour nous permettre de répondre à son amour.
Dans notre temps se mêlent de nombreuses activités : études, sport, foi...
La question est de savoir comment nous vivons le temps et les rythmes qui le composent. Est-ce qu'on le considère comme un don de Dieu ou est-ce qu'on est dirigé par le temps au point de se laisser submerger par lui et de passer sa vie à courir après ?

L'Eglise dans sa sagesse nous donne un moyen pour vivre le temps comme un don de Dieu, c'est l'alternance des temps liturgiques. Chaque temps liturgique est l'occasion pour nous de recevoir le temps que Dieu nous donne et d'approfondir notre vie de foi à travers ce que ces temps nous disent de Dieu.
Aujourd'hui s'achève le temps de Noël, temps qui nous fait célébrer comment Dieu est venu dans le temps. Le verbe s'est fait chair : Dieu, l'éternel, est venu dans notre condition d'homme. En particulier aujourd'hui, nous voyons Jésus prendre le chemin des foules pour venir se faire baptiser par Jean.
Encore un signe fort de Jésus. Jean-Baptiste ne s'y trompe pas :" c'est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi". Qu'est-ce que celui qui est sans péché allait faire en se plongeant dans l'eau du Jourdain ? Jésus est venu sanctifier l'eau du Jourdain.
Plus largement, il vient manifester la grandeur de notre condition humaine. A travers la descente du Saint Esprit sur lui, à travers la voix du Père qui dit : "celui-ci est mon fils bien-aimé", nous voyons comment notre humanité est capable d'accueillir pleinement la vie de Dieu.
La venue de Jésus sur terre nous montre comment toutes les réalités de la vie humaine peuvent être sanctifiées et donc en particulier le temps.
Voici que s'ouvre maintenant le temps ordinaire. C'est la période la plus longue de l'année liturgique. C'est le temps de la vie du chrétien, il n'y a pas de mystère particulier à célébrer, ou pour lesquels il faut se préparer mais c'est le temps pour apprendre à sanctifier le temps, à habiter le quotidien de nos vies de la présence de Dieu.
Sanctifier le temps, c'est recevoir le temps comme un don de Dieu et orienter nos activités pour qu'elles prennent sens en lui.
Je peux vous témoigner que commencer la journée par un temps d'adoration m'aide à orienter ma journée vers Dieu. Laisser retentir la voix de Dieu au début de sa journée permet d'être plus à son écoute dans la journée. Regarder Jésus dans sa vie d'homme nous donne une multitude d'exemple pour notre vie.
Ces petites choses peuvent sembler moins extraordinaires que d'aller aux Philippines, mais elles concrétisent notre réponse à Dieu aujourd'hui. La réponse à l'amour de Dieu, la sainteté commence par les petites choses qu'on oriente vers Dieu.

Vous savez que le temps ordinaire est séparé en deux périodes et introduit à chaque fois par une fête, le baptême du Christ aujourd'hui, et la Pentecôte. Le point commun entre les deux est facile à remarquer : le don de l'Esprit Saint. Au baptême, Jésus est consacré par l'Esprit Saint et rempli de force, à la Pentecôte, les disciples reçoivent l'Esprit et vont témoigner des merveilles de Dieu.
Le temps ordinaire c'est donc le temps de l'Esprit. C'est au baptême et à la confirmation que nous avons reçu en plénitude l'Esprit Saint. Le temps ordinaire nous invite à vivre pleinement notre baptême. "Puisque l'Esprit est notre vie, laissez-vous conduire par l'Esprit" nous dit St Paul. C'est lui qui nous indique comment répondre à l'appel de Dieu, comment sanctifier le temps qui nous est donné.

Le temps qui s'ouvre devant nous, le temps ordinaire, nous est donnée comme un cadeau, invoquons l'Esprit Saint !
Alors nous pourrons entendre à notre tour, une voix intérieure nous dire : "celui-ci est mon fils bien aimé, en lui j'ai mis tout mon amour".

Frère Stéphane

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive