ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

 Club Pier Giorgio Frassati

Marre de vivre tous les samedis les mêmes soirées ? Tu as soif de montagne ? de vraies rencontres ? de prière ? Le club Pier Giorgio Frassati est fait pour toi !

Lire la suite : Club P.G. Frassati

Le pape François entraîneur de rugby

Rome, 22 novembre 2013 (Zenit.org) Anita Bourdin

Le pape François s’est fait, à sa façon, entraîneur de rugby, recommandant aux équipes des "Pumas" d’Argentine et des "Azzurri" d’Italie de mettre ses observations en pratique aussi « en dehors du terrain ».

Le pape a en effet reçu, ce vendredi 22 novembre, au Vatican, les deux équipes qui s'affronteront demain, samedi 23 novembre, à Rome. Il a avoué sa sympathie pour le rugby, un sport « dur », « fatigant », notamment du fait de « l’affrontement physique », des mêlées « impressionnantes », mais pourtant « sans violence », fait de « loyauté » et de « respect », un sport d’équipe, mais non sans exploits personnels comme les « courses » vers l’essai. Le pape a appliqué ces observations à la vie quotidienne : « on court vers un but », mais, « pour arriver, il faut courir ensemble, et la balle passe de main en main, et l’on avance ensemble ». Le pape reconnaît que son observation n’est « pas très technique » mais qu’il s’agit de la « façon dont un évêque voit le rugby » : « je vous souhaite de mettre tout cela en pratique dans votre vie ».

Il leur a aussi recommandé, comme c’est son habitude, de prier pour lui, et pour son équipe : « Je prie pour vous, mais vous aussi priez pour moi, afin qu’avec mes collaborateurs, nous fassions une bonne équipe, et que nous atteignions notre objectif ». Les Argentins jouent en maillot rayé horizontalement bleu ciel et blanc avec un jaguar, mais des journalistes sud-africains y ont vu un "puma" et le surnom leur est resté. Les Italiens, les "Azzurri" jouent en bleu ciel chez eux. Le 13 août dernier, le pape avait reçu au Vatican les équipes d’Italie et d’Argentine de football, avant un match amical à Rome. Il avait reçu notamment Lionel Messi et Gigi Buffon. Et ce vendredi, le Pape François a aussi reçu M. Joseph Blatter, président de la Fédération internationale de football (FIFA).

Accom­pagnement sur notre chemin vers Dieu.

Quand il crée l’univers, Dieu com­mence par la lumière, définit l’espace et le temps, dis­tingue les créa­tures et fait l’homme à son image, comme sa res­sem­blance. Toute la création est marquée de l’empreinte du divin, où chacun de nous est invité à découvrir des « semences du Verbe » : les paroles de Dieu passent par les sym­boles, par tout ce qui fait notre cadre de vie et de pensée.

La liturgie, « œuvre de Dieu » sur l’immense scène de l’univers, nous fait tous acteurs dans un opéra de l’univers qui trouve son centre dans le Mystère pascal, don de soi-​​​​​​​​​​​​même au Père et à nous de Jésus, le Christ, notre Sauveur.

Tous nos sens per­çoivent les signes de ce Mystère : l’oreille écoute, les yeux regardent, les narines sentent, les mains touchent, la bouche goûte ; nous faisons tout cela dans les sacre­ments. L’art est-​​​​​​​​​​​​il autre chose qu’une finesse d’expression et de per­ception pour nous relier les uns aux autres et à Dieu ?

Ainsi l’architecture nous ouvre à l’espace ; les célé­bra­tions nous font avancer dans le temps ; la musique fait chanter la Parole que nous entendons d’abord ; l’encens monte avec notre prière ; nous apprenons à goûter combien le Sei­gneur est bon ; les vête­ments et les cou­leurs sont une aide pour nous habiller le cœur.

Oui, l’art sacré nous accom­pagne depuis des siècles sur notre chemin vers Dieu et avec son Fils dans la déli­ca­tesse de son Esprit. La Com­mission dio­cé­saine d’Art sacré a la mission de servir et d’augmenter ce patri­moine de foi et d’amour, pour qu’il vive et fasse grandir en nous le sens de Dieu, pour le trans­mettre avec l’aide de tous.

+ fr Robert Le Gall
Arche­vêque de Tou­louse

 

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive