ÉTUDIANTS CATHOLIQUES À TOULOUSE

Le mystère de la foi est trop grand pour être porté tout seul.

« La lumière de la foi est capable de valoriser la richesse des relations humaines, leur capacité à perdurer, à être fiables et à enrichir la vie commune » (pape François, Lettre Encyclique Lumen fidei). Le pape François montre que la foi est à la base de nombreuses relations, elle est porteuse et aide chacun à grandir. Si l’Église existe c’est pour montrer que l’on ne peut pas croire en Jésus tout seul. Voulue par le Christ, elle permet à chacun de se dire qu’il n’est pas seul sur sa route et que s’il baisse les bras d’autres seront là pour l’aider à se relever. Alors, non, on ne peut avoir la foi tout seul, en particulier parce que le mystère de l’Église est trop complexe pour être supporté tout seul. Chaque membre de l’Église qui s’unit au Christ se fortifie et créé des liens avec les autres. « La foi éclaire la vie en société » (pape François, Lettre Encyclique Lumen fidei). La foi est donc un guide pour la vie en société.

 

Chrétien sur les Campus

L’aumônerie c’est l’Église qui rejoint les gens là où ils sont, là où ils vivent.

Nous devons l’aumônerie des lycées à Napoléon : « Une chapelle dans chaque lycée » (il n’y avait pas encore de collèges). De vieux édifices en témoignent à Cannes ou à Nice. Après la séparation de l’Église et de l’État (1905), les aumôneries ont perduré. C’est une exception de la loi française qui permet une instruction religieuse au sein même des établissements laïques.

Le but de l’aumônerie est de permettre à chaque étudiant de grandir dans sa foi, de la découvrir, de la mûrir sans la dissocier du monde dans lequel il vit. L ‘aumônerie est un lieu d’écoute et de partage, un lieu où il est permis de ne pas savoir, où les résultats ne comptent pas, où les performances n’ont pas cours. Les étudiants sont accueillis comme ils sont, là où ils en sont. Ensemble, nous cherchons à mieux vivre en disciples de Jésus.

Créateur ineffable, Vous êtes la vraie source de la lumière et de la sagesse. Daignez répandre Votre clarté sur l’obscurité de mon intelligence ; chassez de moi les ténèbres du péché et de l’ignorance.

Donnez-moi : La pénétration pour comprendre, La mémoire pour retenir, La méthode et la facilité pour apprendre, La lucidité pour interpréter, Une grâce abondante pour m’exprimer, Aidez le commencement de mon travail, Dirigez en le progrès, Couronnez en la fin, Par Jésus Christ Notre Seigneur.

Amen.

Aumônerie des grandes écoles

La CC ? Qu’est-ce que c’est ? C’est tout simple : la CC (pour Communauté Chrétienne) est le nom donné aux aumôneries des écoles d’ingé, de commerce, des IEP et qui font partie du réseau Chrétiens en Grandes Écoles (CGE) : c’est un club/une asso implantée dans l’école (CGE étant le réseau national qui regroupe ces aumôneries via notament une rencontre nationale annuelle, début janvier habituellement).

L’idée de la CC est de proposer aux étudiants une présence chrétienne sur le campus. Les activités sont généralement hebdomadaires : certaines CC proposent des temps de prière, d’autres des temps d’échange, de débat, de participation à des œuvres caritatives (service auprès des pauvres notamment), des repas de CC ou même inter-écoles, etc. La forme est complètement libre. Chaque CC est accompagnée par un aumônier (prêtre, religieux, ou religieuse). Les activités se décident ensemble, et surtout, pas besoin d’être catho pour y participer : la CC est un lieu ouvert à tous (chrétiens : cathos, orthodoxes, protestants...) et se veut être une proposition intelligente aux étudiants, au même titre que les autres clubs ou assos de l’école. La CC, c’est stylé, ça envoie du pâté !

Copyright © 2014 La Pastorale Étudiante de Toulouse - Tous droits réservés - Conception graphique espritCréateur.COMM' & développement Nexteo Interactive